Question :

 

[Quel est le statut du jeûne le] jour du doute (yawmu-chchakk) [s’il] coïncide avec un jour qu’on a l’habitude (‘âdah) de jeûner ?

 

Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ar-Râdjihî – hafizahu-llâh - :


Il n’y a pas de mal s’il jeûne, du moment qu’il s’agit d’une habitude et non pas parce que c’est le jour du doute. Pas de mal [en cela]. Si le jour du doute tombe un lundi et qu’il est de son habitude de jeûner le lundi [1] il n’y a pas de mal à ce qu’il le jeûne mais s’il le pratique par précaution (ihtiyât) [dans le but de ne pas manquer le début de] Ramadân alors cela est interdit (mamnû’) [car] le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui – a dit :

 

« Ne faites pas précéder Ramadân par le jeûne d’une journée ou de deux sauf pour la personne qui [à l’habitude de] jeûner alors il le peut. »

Ceci est une exception (mustathnâ) [pour celui qui a] l’habitude, de même [pour] celui [qui] jeûne des jours du Ramadân passé, des jours de vœux (nadhr) ou d’expiation (kaffârah) et dans le hadîth de Al-‘Alâ- Ibn ‘Abd-Rrahmân [le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui – a dit ] :

« Lorsque Cha’bân arrive à moitié, ne jeûnez plus. »

Ce hadîth, certains savants l’ont rendu authentique alors que d’autres l’ont affaibli mais le plus juste c’est son authenticité et le sens voulu c’est la prohibition (nahy) de jeûner après [l’écoulement de la] première quinzaine pour celui qui n’a pas l’habitude de jeûner et qui n’a pas jeûné depuis le début du mois [de Cha’bân] et s’il avait jeûné depuis le début du mois et avait persisté alors il n’y aurait pas eu de mal [à ce qu’il continue dans la deuxième quinzaine].

____________________


[1] : Le jeûne du lundi et du jeudi a un fondement dans la Sunnah Purifiée. D’après Abû Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui -, le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui – a dit :

 

« Les actions sont présentées [à Allâh] le lundi et le jeudi et j’aime bien qu’elles le soient alors que je jeûne. »

(Rapporté par At-Tirmidhî. Voir la vérification de « ar-riyâdu-ssâlihîn » n°1264, chap. 229, p. 447, éd. al-maktab al-islâmî).

Traduction : L’équipe MUKHLISÛN

Lien de la fatwah : http://www.sh-rajhi.com/rajhi/?action=FatwaView&fid=1227

Lien de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-11897489.html



Tag(s) : #Jeune
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :