Question :



Quel est le jugement de l’islam concernant le retard d’un jeûne non compensé, jusqu’au Ramadan suivant ?



Rèponse :


Quiconque rompt le jeûne du mois de Ramadan, que se soit à cause d’un voyage, d’une maladie ou de quelque chose de semblable, il lui incombe de compenser [le ou les jours durant lesquels il rompit le jeûne] avant le mois de Ramadan suivant. Le laps de temps situé entre les deux mois de Ramadan, est une faveur faite par notre Seigneur, Le Puissant, le Grand [pour compenser les jours non jeûnés] Si par contre ceux-ci n’étaient pas compensés avant le mois de Ramadan de l’année suivante, il est obligatoire de compenser [le ou les jours de jeûne non jeûnés], de nourrir, en plus de cela, un pauvre pour chaque jour de jeûne non jeûné, et cela d’après la sentence délivrée en se sens, par un groupe de compagnons du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui).



 La quantité prescrite pour un pauvre, équivaut à un demi sa’a de la nourriture la plus consommée dans le pays [ou il se trouve]. Sa quantité équivaut à environ un kilogramme et demi, de dattes, de riz ou autre ….


Si par contre les jours de jeûne non jeûnés, étaient compensés avant le mois de Ramadan de l’année suivante, le devoir de nourrir des pauvres, n’est pas imposé.
Cheikh Ibn Baz


www.editionsassia.net

Tag(s) : #Questions - Réponses

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :