Al-Imâm Muhyî ad-Dîn Abî Zakaria Yahyah Ibn Charaf an-Nawawî

- Le jeudi 1er février 2007, par IsmaiL Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


D’après Abû Sa’îd Al-Khoudrî, un bédouin interrogea le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) au sujet de l’émigration [Hijrah] :


« Malheur à toi ! – Répliqua le Prophète – C’est là une affaire terrible. « As-tu des chamelles dont tu peux donner l’aumône ? » Il dit : « oui. » Il dit : « Eh bien, tu peux œuvrer loin des cités ; Allâh ne négligera rien de tes œuvres. » [
1]



L’Imâm An-Nawawî (rahimahullâh) a dit [dans son commentaire] :



« Allâh ne négligera rien de tes œuvres »
Ce qui veut dire qu’Il ne diminuera en rien la récompense de tes œuvres et cela où que tu sois. Les savants [al-‘Ulémâ] ont dit que le sens voulut dans « loin des cités » est : les contrées environnantes [al-Qourâ].



Les arabes nomment les contrées environnantes des cités, et les villages comme des mers [lacs] fermées.



Les savants disent que le sens voulut par l’émigration [al-Hijrah] que ce bédouin a demandée est d’accompagner le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) à Médine, et qu’il abandonne sa famille et sa patrie.


Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a craint qu’il ne soit pas assez fort à supporter cela, qu’il n’accomplisse pas ses droits à cet égard et qu’il régresse (dans sa pratique). Il lui a donc dit : cette émigration [Hijrah] que tu as demandée est une affaire terrible. Ceci dit, les bonnes actions faites au sein de ton pays, et partout où que tu sois, te seront bénéfiques, et Allâh ne diminuera en rien ce qui provient de cela. Et Allâh Seul sait. [
2]



Notes



[
1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim


[
2] Charh an-Nawawî ’ala Sahîh Muslim, vol-7 p.12



Source :




www.manhajulhaqq.com

 

Tag(s) : #Hadits
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :