Minhaj ad-da3wa ila Allah :(La voie pour appeler à Allah).


par Cheikh Rabi' ibn Hadi al Madkhali.




Ibn 3Abbas, qu'Allah les agrée, rapporte que le Prophète sallah Allahou 3alayhi wa salam, lorsqu'il a envoyé Mou3adh au Yemen a dit:



« Tu vas aller chez un peuple des gens du Livre, que la première chose à laquelle tu les appelles soit l’attestation qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah-et dans une autre version du hadith :appelle les à l'unicité d'Allah-, s’ils te répondent en cela, informe-les qu’Allah leur a prescrit cinq prières de jour et de nuit, s’ils t'obéissent en cela, informe-les qu’Allah leur a rendue obligatoire une aumône prise de leurs richesse et redistribuée à leurs pauvres, et prends garde à leurs [biens: meilleur du bien, le plus cher et le plus précieux], et crains l’invocation de l’opprimé car il n’y a aucun voile entre elle et Allah ».




Le rapporteur du hadith est 3abd Allah ibn 3Abbas ibn 3Abd al Mouttalib al Hachimi, cousin du Prophète sallah Allahou 3alayhi wa salam, océan de science grâce à la grandeur de sa science, fait parti des sahabas qui ont rapportés beaucoup de ahadith, fait partie des 3abadillah, des juristes des sahabas...
Il est mort en 68 de l'Hégire.



Définitions:



أ هل الكتاب (les gens du livre): Juifs et Chrétiens.



شهادة أن لا إله إلا الله (attester qu'il n'y a de Dieu qu'Allah): atteste qu'aucune divinité ne doit être adorée en dehors d'Allah et que l'adoration d'autre que Lui est invalide, et est une association à Allah.



افترض (rendre obligatoire): a imposé.



صدقة (l'aumône): la zakât obligatoire.



أطاعوك (ils t'ont obéis): ils se sont soumis à toi et t'ont obéi.



كرائم (leurs biens): le meilleur du bien, le plus cher et le plus précieux.



Sujet du hadith:



Montrer la voie de la prêche à Allah



Sens global du hadith:



Ce hadith montre les étapes obligatoires que celui qui appelle à Allah doit suivre.


La première chose par laquelle il faut commencer est de prêcher at tawhid (l'unicité), unifier Allah dans l'adoration, et s'éloigner du chirk (polythéisme) petit ou grand, et ceci résulte de l'attestion "la illaha illah Allah".



Le sens de cette attestation est que toutes les adorations sont un droit d'Allah Seul.

Personne d'autre que Lui ne mérite qu'on lui voue cette adoration, pas même un ange rapproché, ni un prophète envoyé, ni un homme pieux, ni une pierre, ni un arbre, ni le soleil, ni la lune.


Nul ne doit être invoqué en dehors d'Allah. On n'implore que Lui, et on ne demande d'aide qu'à Lui, et on ne place toute sa confiance qu'en Lui.


On ne craint que Lui, et on espère que de Lui.


Et celui qui voue une partie de ces adorations et autres à autre qu'Allah, il Lui a associé [une divinité]. Et celui qui associe à Allah [une divinité], Allah lui interdit le Paradis, et sa demeure sera l'Enfer. Et les injustes n'ont pas d'alliés.



"La illaha illah Allah" ne signifie pas qu'il faille seulement la prononcer, mais il faut obligatoirement connaître son sens et travailler avec ce qui en résulte.



Il faut obligatoirement connaître ses conditions, et celles-ci sont au nombre de sept:


1. al 3ilm (la connaissance) qui est l'opposé de l'ignorance.

2. al yaqine (la certitude) qui est l'opposé du doute.

3. al qaboul (l'acceptation) qui est l'opposé du rejet.

4. al inqiyad (la soumission) qui est l'opposé du délaissement.

5. al ikhlas (la sincérité) qui est l'opposé de l'association.

6. as sidq (la véracité) qui est l'opposé du mensonge.

7. al houb (l'amour) qui s'oppose à son contraire [l'animosité].


Et le but de l'attestation que Mouhammad est le Messager d'Allah est de connaître son sens, et de travailler avec ce qui l'incombe.



Mais ce qui est voulu n'est pas seulement la prononciation par la langue, mais elle signifie de croire à ce que le Prophète sallah Allahou 3alayhi wa salam a rapporté, de lui obéïr dans ce qu'il a ordonné, de s'écarter de ce qu'il a interdit et ce contre quoi il a mis en garde, et d'adorer Allah avec ce qu'il a légiféré par la parole de ce saint Prophète, et non avec les passions et l'innovation.



Chaque musulman doit connaitre le sens de ces deux attestations selon leur compréhension réelle et de bien oeuvrer avec ce qu'elles incombent: l'affirmation de la foi, et le fait d'oeuvrer avec ce avec quoi le Messager d'Allah sallah Allahou 3alayhi wa salam est venu: le Qur'an et la Sunna, en ce qui concerne les dogmes, les adorations et les législations dans tous les domaines de la vie.



Ce qu'on tire de ce hadith:



1. le tawhid est la base de l'Islam.


2. le plus important des piliers après l'unicité est la prière.


3. le pilier le plus obligatoire après la prière est la zakat. C'est un droit sur les biens.



4. que c'est l'imam qui prend la zakât et que c'est lui ou son remplaçant qui la redistribue.


5. dans le hadith, il y a la preuve qu'on peut se contenter de sortir la zakât dans une seule substance.


6. qu'il est interdit de donner la zakât à un riche.



7. qu'il est interdit à celui qui ramasse l'argent de prendre de ces biens.


8. mise en garde contre toutes les injustices.


9. l'acceptation du "khabbar" (narration) d'un seul [homme], équitable, dans la 'aqidah et dans ce qui l'incombe" pour la fin je dirait "dans la 'aquida et ce qui implique les ouevres.



10. que le prêcheur commence par le plus important, puis par ce qui vient après, et ainsi de suite.


Source: Modhakirate Al Hadith Annabawi

Auteur: Cheikh Rabi' ibn Hadi al Madkhali


Traduction: Abdel Karim Palou 34



Equipe Alminhadj.com

Tag(s) : #Hadits

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :