SHeikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)


- Le jeudi 8 mars 2007, par IsmaiL Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



Question :


Il est rapporté un hadîth qui indique que la divergence [Ikhtilâf] dans cette Communauté est une miséricorde, qu’en est-il ?


Réponse
 :


Ce hadîth n’est pas authentique [Sahîh]. Il n’y a pas de désaccord dans la Communauté qui soit une miséricorde [Rahma]. Bien au contraire, la divergence a fait tomber la communauté dans beaucoup de conjectures. [
1] [2]

Notes


[
1] Questions/Réponses tirées du commentaire de « Al-‘Aqîdat ut-Tahâwiyyah » du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh.


[
2] Les savants expliquent quant à cela, que c’est la divergence de manière générale en Islâm qui n’est pas une miséricorde. Mais la divergence sur les questions d’ordre secondaire est acceptée - et SHeikh Ibn Uthaymîn (rahimahullâh) explique dans son commentaire de « Lum’at ul-I’tiqâd » - que ce qui est entendu par questions secondaires, ce sont celles qui ne se rapportent pas à la croyance [‘Aqîdah], mais aux questions relatives à la purification rituelle, la prière etc…La divergence sur ce genre de questions n’est pas blâmable vu que l’intention qui la sous-entend est sincère, et que l’effort d’interprétation [Ijtihâd] n’émane pas de passions basses ou d’exagération.

 


Source :



http://www.manhajulhaqq.com

 

Tag(s) : #Hadits
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :