Le verdique de l'islam au sujet de la démocratie : discours du vendredi par Abou Hammad Al-Hayati à la moquée Mosquée Dar Al-Arqam à Montréal



De part l'ignorance des musulmans aujourd'hui, beaucoup d'idéologies sont entrées en pays d'islam et sont également entrées dans le coeur des musulmans.

 

C'est comme si, nous avions oublié que l'islam est une religion complète et parfaite. En effet, l'islam n'a pas besoin d'idées étrangères pour être complétée.

Ainsi certains groupes influencés par les mécréants, prétendent que l'islam est une religion démocratique : soit ils sont ignorants de la réalité de l'islam, soit ils sont ignorants de ce que signifie la démocratie, ou soit ils sont ignorants des deux.

 

Il n' y a pas de doute que la démocratie soit un système opposé à la lumière et à la guidance de l'islam.

En effet, le mot démocratie vient de deux mots grecs : l'un signifiant le peuple et l'autre le pouvoir. Donc d'après ces gens là, le pouvoir appartient à la population.

 

Ils permettent ainsi de voter pour qu'une loi ou quelque chose qu'Allah exalté soit-Il a interdit ne doit plus être appliqué; ils peuvent se mettre ensemble et voter cette loi dont la majorité a décidé qu'il ne faut plus appliqué ce qu'Allah  a voulu ou de rendre l'illicite licite.

 

Ceci est donc un exemple qui nous montre que ce système est totalement opposé avec l'islam.

Car en islam, le pouvoir appartient à Allah Seul et Seul Allah subhana wa ta'ala peut légiférer de rendre halal ou de rendre haram. Ainsi Allah a révélé de nombreux versets dans le Quran pour expliquer ce point là.

Est-ce-que c'est le jugement de la jahiliyyah (époque de l'ignorance)?

 

Les gens pensent que, parce que la démocratie est arrivée là-bas, les siècles derniers dans les pays occidentaux, et que c'est quelque chose de moderne et donc que, c'est quelque chose qui n'a pas de rapport avec la jahiliyyah. Ils pensent que la jahiliyah ce n'est que ce qui c'est passé avant la venue du Prophète saws.

Toutefois il y a encore des manifestations aujourd'hui de la jahiliyyah, par exemple, le fait de juger avec une loi opposée avec celle d'Allah exalté soit-Il.

 

Cela fait partie d'al jahiliyyah et Allah exalté soit-Il a révélé de nombreux versets dans ce sens là.

Et dans l'islam, le dirigeant doit être respecté,  il doit être écouté et obéit. Qu'il soit pieux ou qu'il soit injuste et il est interdit au musulman de lui désobéir, c'est à dire qu'ils doivent lui obéir dans le bien.

 

Il est également interdit aux musulmans de prendre les armes contre le dirigeant, de l'insulter, ou d'inciter les gens à la révolte contre lui ou de faire des coups d'état, peu importe que ce dirigeant soit juste ou bien injuste et cela est la voie d'Ahlu sunna wal jama'a.

Si on incite les musulmans, plutôt qu'à faire des révoltes, à endurer et à donner les bons conseils aux dirigeants, et à faire des invocations pour eux, pour qu'Allah subhana wa ta'ala améliore leur situation et leur montre le droit chemin.

 

Quant à la voie des gens de l'innovation parmi les khawarij et les mu'tazila, et les autres parmi les mécréantss tels que les démocrates, les socialistes et les laïcs qui appellent les gens à la révolte et à l'opposition aux gens qui sont au pouvoir, le Prophète saws a totalement opposé et interdit ces choses là, d'après des hadiths authentiques rapporté dans Al Bukhari et Muslim.

Donc les imams à Montréal ou ailleurs, qui invitent les dirigeants des différents partis, que ce soit ici ou ailleur - car il y a des élections dans les pays musulmans et partout ailleur - et bien cela ont fait quelque chose de très grave et une erreur.

 

Nous avons demandé aux ulema sur le jugement de faire rentrer des non musulmans dans la mosquée - non pas sur le fait le fait de les appeler à l'islam - mais pour que eux nous invitent à voter dans leur partis, les ulema ont dit que cela est haram, la mosquée n'est pas faite pour cela.

 

Ainsi une mosquée invite un parti, une autre mosquée invite un autre parti et puis ils disent, « votez pour celui ci et ne votez pas pour celui là », cela divise les musulmans. Cela amène la fitna entre nous et invite les musulmans à participer à ce système qui est totalement opposé avec l'ordre d'Allah exalté soit-Il.

Donc ils prétendent qu'il y a des bienfaits et qu'il y a du bien dans le fait d'inciter les musulmans à la démocratie , toutefois, il ne regardent pas ses méfaits qui sont bien plus graves que les petits bienfaits qu'ils essaient de retirer comme soit disant des écoles islamiques ou bien autres choses.

Cette idéologie de la démocratie est basée sur le fait que, Allah exalté soit-Il n'a pas fait descendre de révélation et n'a pas envoyé de messagers ou de prophètes à l'humanité pour les guider vers ce qui est bon pour eux et pour leur donner des lois et des règles à suivre.

 

Donc selon leur idéologie et leur théorie,  les êtres humains sont venus et sont comme des bêtes sauvages en liberté et on ne leur a donné aucune loi, aucune règle, aucune chose à suivre, et ils doivent juger par eux même de ce qui est bon et de ce qui ne l'est pas, ce qui est correct et ce qui ne l'est pas, ce qui est pure et ce qui est impure, donc pour eux, tous ce qui est comme révélation d'Allah, sont des choses que les êtres humains ont inventé, donc il ne faut pas le suivre et le respecter et il faut respecter uniquement des lois que les hommes ont décidé entre eux.

Il n' y a pas de doute que cela est totalement opposé avec ce qu'Allah subhana wa ta'ala dit dans le Coran. En effet Allah nous dit qu'Il nous a fait descendre des Livres, Il nous a envoyé des Messagers avec la révélation pour que l'on puisse être guider et suivre le droit chemin.

 

Donc alhamdoulillah, si on a bien compri le fondement de l'islam et le fondement de la démocratie, on peut arriver à la conclusion sans aucun doute, que ces deux systèmes ne pourront jamais se rejoindre et ne peuvent jamais se rencontrer.

 

Peu importe qu'il (le parti)est soit disant islamique qui essaie de réinterpréter l'islam pour qu'il soit en accord avec la démocratie et de réinterpréter la démocratie pour qu'elle soit soit disant en accord avec l'islam, nous disons : l'islam vient d'Allah et la démocratie vient des mushrikine (associateurs)et des mécréants.

 

Donc il n'y a pas possibilité de les mettre ensemble.

 

Alhamdoullilahi rabbi al-'Alamin

Tag(s) : #Discours du vendredi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :