Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux


Toutes Les Louanges sont à Allah, et que le salut et la bénédiction soient sur son Envoyé, sur sa famille, ses compagnons, et sur ceux qui suivent sa voie.

Question :

 Un homme a les filles de son frère chez lui et il blague avec elles en entretenant des propos indécents. Est-il permis pour elles de ne pas le rencontrer et ce afin d'éviter ses blagues obscènes ?


Réponse :

 La personne qui pose la question dit que l'homme qui a les filles de son frère blague beaucoup avec elles en prononçant des propos indécents.

 Il n'est pas permis à ces filles d'aller vers cet oncle ou de découvrir leurs visages en sa présence, car les savants qui ont autorisé le fait que la femme découvre son visage devant un mahram ont posé comme condition que cela ne conduise pas à la tentation.

 Ainsi, si on peut craindre pour ces filles que cet homme prononce des propos indécents, on peut craindre qu'il aille plus loin.

 Il est donc obligatoire de s'éloigner de tout ce qui conduit à la tentation. Ne sois pas étonné, cher frère, de trouver une personne ayant de l'attirance pour son mahram. Il nous est certes parvenu qu'il existe des gens qui commettent az-zina (fornication, adultère) avec leur soeur consanguine -qu'Allah nous en préserve- Il nous est egalement parvenu plus grave que cela, une personne qui commet az-zina avec sa mère -qu'Allah nous en préserve-

Ecoute ce qu'Allah dit : " Et n'épousez pas les femmes que vos pères ont épousées, exception faite pour le passé. C'est une turpitude, une abomination, et quelle mauvaise conduite ! " [Sourate An-Nissa - v 22]

Et Il (Allah) dit à propos de l'adultère : " Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! " [Sourate Al Isra - v 32]


Il (Allah) n'a pas dit (c'est une turpitude) mais plutôt une abomination. Ceci montre que le fait d'épouser un mahram (les femmes du père en font partie) est pire que l'adultère.

En définitive, il leur incombe de s'éloigner de leur oncle et ne point découvrir leur visage en sa présence, si elles ne veulent pas écouter ses blagues indécentes qui exigent la méfiance.

===> Fatwa du cheikh, al Faqih, al imam Muhammad ibn Sâlih Al-'uthaymîn (qu'Allah lui fasse miséricorde)


Source : Magazine Islamique Mensuel Al daawah n° 17, Muharram 1424 soit Mars 2003


Abou Firdaws

Modérateur du site Al Ghourabaa

Tag(s) : #Femme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :