Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh 

 

Il faut se réveillez avant qui soit trop tard voici quelques paroles des salafs

 

Nous ont cours tous après la vie d'ici bas , pour la vie d'ici bas , ont a tous le temps et des moyens pour investir et pour le vie dans le au-delà , ont n' a pas les moyens et pas le temps

 

 

 

Abû Ad-Dardâ dit :


« Ô gens de Damas ! Venez écouter le conseil d'un frère ! Qu'ai-je à vous voir construire des maisons que vous n'habitez pas, amasser des biens que vous n'utilisez pas, poursuivre des rêves que vous n'atteindrez pas ? Ceux d'avant vous ont bâti de grandes constructions, eu de grands rêves, amassé beaucoup de biens, mais leurs rêves les ont trompés, leurs biens sont devenus poussière et leurs demeures des tombes. »

 

(Qasr Al-Amal, Ibn Abî Ad-Dunyâ / 160)

 

 

Nous ont retarde tous, comme si ont avait le temps 

 

 

Yazîd Ar-Ruqâshî disait :


« Jusque quand allons-nous dire : demain je ferais cela, à la rupture du jeûne je ferais ceci, en revenant de voyage je ferais cela ! As-tu oublié le long voyage qui t'attend et l'ange de la mort ? Ne sais-tu pas que chaque nuit beaucoup d'âmes disparaissent ? Ne sais-tu pas que l'ange de la mort n'attendra pas ? Ne sais-tu pas que la mort est la fin de toute chose ? »

(Qasr Al-Amal : 80)

 

 

 

Al-Fudhayl ibn 'Iyâdh disait :


« Pauvre de toi ! Tu fais le mal et pense être noble ! Tu es bête et tu penses être intelligent ! Ta vie est courte et tes espoirs sont grands ! »


(As-Siyar, 8/440)


 

Umar ibn 'Abd Al-'Azîz dit à Abû Hazm :

 

« Fais-moi une exhortation (un rappel). »

Abû Hazm lui dit : « Allonge-toi, mets la mort auprès de ta tête et regarde ce que tu aimerais avoir auprès de toi à cet instant et fais-le maintenant, et regarde ce que tu détesterais trouver auprès de toi à cet instant et délaisse-le maintenant. »

 

(Al-Hilyah, 5/317)

 

 

Khalîd Al-'Asîrî a dit :

 

« Nous sommes tous convaincu de la venue de la mort, mais nous ne voyons personne s'y préparer.

 

Nous sommes tous convaincu de l'existence du Paradis, mais nous ne voyons personne œuvrer pour cela. Nous sommes tous convaincu de l'existence de l'Enfer, mais nous ne voyons personne le craindre. Jusqu'où pensez-vous vous élever ? Quels espoirs attendez-vous ? La mort ? Elle est le premier annonciateur de votre Seigneur, en bien ou en mal. Ô mes frères ! Dirigez-vous comme il se doit vers votre Seigneur. »

 

(Qasr Al-Amal : 152)

 

 

Tiré du site salafs.com

 


 

 


Tag(s) : #Rappels
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :