D'après 'Uqba ibn al-Hârith, Abu Bakr fit la prière du 'asr puis sortit en marchant.

Il vit al-Hassan qui était en train de jouer avec des enfants.

Il le porta sur ses épaules et dit : "Que mon père soit sacrifié pour lui ! il ressemble au Prophète pas à 'Ali." Quant à 'Ali, [qui était présent], il ne faisait que sourire.
 
Boukhâri n° 3542

Rabî'a ibn Abu 'Abd-ur-Rahmân dit : "j'ai entendu 'Anas décrire le Prophète en disant :

"Il avait une taille moyenne : Il n'était ni grand ni petit.

Il avait un teint blanc-rougeâtre, c'est à dire qu'il n'était ni trop blanc ni trop brun.
Ses cheveux n'étaient ni frisés ni lisses.

Il reçut la Révélation à l'âge de quarante ans et resta à la recevoir à la Mecque durant dix ; à Médine, il y resta dix ans.

A sa mort, il n'y avait même pas vingt poils blancs dans ses cheveux et dans sa barbe."
"J'ai eu l'occasion de voir quelques-uns de ses poils mais ils étaient rouges. On m'expliqua alors que cela était dû au baume."

Boukhâri n° 3547

 
Abu Ishâq dit :

"J'ai entendu al-Barâ' dire : Le Messager d'Allah avait le plus beau des visages et la meilleure statures ; Il n'était ni trop grand de taille ni petit.""

Boukhâri n° 3549

Qatâda dit :

"j'ai interrogé 'Anas si le Prophète se teignait les cheveux et il m'a répondu en disant : "Non, [d'ailleurs] il n'avait que quelques [poils blancs] sur les tempes"".

Bukhâri 3550
 
 
Al-Barâ ibn 'Âzib dit :


Le Prophète était de taille moyenne et avait les épaules larges.

Ses cheveux attaignaient le lobe de ses oreilles... Je le vis une fois portant une tunique rouge et je n'ai jamais vu d'aussi beau..."

Yûsuf ibn Abu Ishâq rapporte de son père [ce rajout] : [ses cheveux attaignaient le lobe de ses oreilles, voire] jusqu'à ses épaules.

Bukhâri n° 3551
 
 
Abu Ishâq dit :

"Interrogé si le visage du Prophète était comme l'épée..., Al-Barâ' répondit : "Non, il était plutôt comme la lune...""

Bukhâri n° 3552

Al-Hakam dit :

"J'ai entendu Abu Juhayfa dire : "Le Messager d'Allah se rendit pendant la canicule à al-Bathâ' [où] il fit des ablutions mineures puis pria deux rak'a pour le dhour et ensuite deux autre rak'a pour le 'asr, il y avait devant lui une pique.""


Chu'ba : 'Awn rapporta de son père, Abu Juhayfa, [ce rajout] : "Il y avait des femmes qui passaient derrière la pique... Les présents se levaient et lui prenaient ses mains en se les passant sur le visage. Moi aussi, je lui pris la main et je la mis sur mon visage ; elle était plus fraîche que la neige et plus parfumée que le musc."

Bukhâri n° 3553

D'après ibn 'Abbâs , le Prophète était le plus généreux des hommes, surtout durant le Ramadan, lorsqu' [l'ange] Jibrîl venait le voir en chacune des nuits de Ramadan pour l'enseignement du Coran.

En effet, le Messager d'Allah était alors plus généreux, pour faire le bien, que le vent envoyé [avec les nuages porteurs de pluie].

Bukhâri n° 3554

D'après 'â'icha , le Messager d'Allah entra tout content chez elle et en ayant les traits de son visage rayonnants. Il [lui] dis :

"N'as-tu pas entendu le Mudlijite dire, en voyant les pieds de Zayd et de Usâma : "Ces pieds sont issus les uns des autres."

Bukhâri n° 3555


'Abd Allâh ibn Ka'b dit :

"J'ai entendu Ka'b ibn Mâlik, après s'être absenté de l'expédition de Tabûk, dire : "... Et lorsque j'ai salué le Messager d'Allah au moment où son visage rayonnait de joie... Quand le Messager d'Allah était joyeux son visage rayonnait comme la lune ; nous savions bien cela.""

Bukhâri n° 3556

D'après Abu Hurayra , le Messager d'Allah dit :

" On m'a envoyé de la meilleure des générations de la descendance d'Adam : de génération en génération, jusqu'à celle à qui j'appartiens."

Bukhâri n° 3357


'Abd Allâh ibn 'Amru dit :

"Le Prophète n'était grossier ni de nature ni dans ses paroles... Il disait : "Le meilleur d'entre vous est celui qui a le meilleur caractère."

Bukhâri n° 3559

 
'A'icha dit :

"A chaque fois qu'il devait choisir l'une de deux choses, le Messager d'Allah choissisait toujours la plus facile, pourvu qu'elle ne fût pas un péché ; car si c'était le cas, il était le plus éloigné des hommes de cette chose...

Le Messager d'Allah ne s'était jamais vengé pour sa propre personne sauf en cas où l'on transgressait l'interdit d'Allah, alors il se vengeait pour Allah."

Bukhâri n° 3560



Source :

http://sourceislam.online.fr
Tag(s) : #Les Prophètes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :