Cheikh Oussaamah Khayaat

 

Vendredi 10/9/1423

 

 

 

Serviteurs d’Allah !

 

Craignez Allah, car un grand mois béni vous est venu, pendant lequel les portes du Paradis sont ouvertes et les portes de l’enfer sont fermées, et Allah regarde votre concurrence dans le bien. 

 

Donc, faites voir à Allah du bien de vous-mêmes, car l’heureux est celui qui sera touché par la miséricorde d’Allah et aura obtenu le pardon et la satisfaction, tandis que le malheureux est celui qui sera privé de la miséricorde d’Allah (le Puissant et le très Haut) pendant le mois de la miséricorde, du pardon et de l’affranchissement de l’enfer.

 

 

O Musulmans !

 

Entre l’exagération de celui qui exagère, son gaspillage, sa distraction et ses paroles inutiles, et entre la distraction de celui qui est inattentif (distrait) et son oubli, le croyant sincère et éveillé profite des occasions de la vie qu’Allah a donné à ses serviteurs, et surtout, l’occasion du jeûne pendant le mois du jeûne ; et il fournit des efforts pour faire fructifier le temps de ce mois en espérant atteindre ce qu'il désire, ce qui lui procurera une bonne vie et qui lui donnera une bonne fin dans la vie de ce monde et le jour du jugement.

 

Les bienfaits du jeûne et ses effets bénéfiques sont innombrables, sauf que l’effet le plus évident de cette obligation bénie est la maîtrise des langues obstinées, leur correction et leur purification des paroles détestables et des discours réprouvés afin qu’ainsi se réalise la qualité du croyant complet que le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a cité par sa parole :

 

(Le croyant n’est pas calomniateur, ne maudit pas souvent, ne dit pas des propos indécents et ne prononce pas des paroles obscènes) rapporté par Ahmed dans son « Mousnad » et Tirmidhi dans son « Jaamî ».

 

Ce hadith éducatif important, serviteurs d’Allah, est la chose la plus évidente qui nous pousse à faire attention à la langue et à diriger les regards vers elle, et ceci est la qualité des gens doués de raison, l’habitude des gens intelligents et le chemin de ceux qui voient ; car les défauts de la langue et ses préjudices sont ce dont on craint le plus les méfaits et dont il faut se méfier des conséquences ; à cause d’elle, les choses s’aggravent, le danger augmente, les calamités descendent, les maladies sont plus fortes et le médicament (le remède) n’est plus bénéfique ; alors, la haine se répand et on perd l’espoir de la guérison.

 

Et il vous suffit, serviteurs d’Allah, la parole du messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) à Mouâdh ibn Jabal (qu'Allah soit satisfait de lui) lorsqu’il lui demanda avec étonnement :

-« Et nous serons jugés à propos de ce que nous disons ! ». Il dit (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

 

(Que ta mère ne t’ai pas enfanté, ô Mouâdh ! Les gens ne sont-ils jetés en enfer sur leurs visages - ou il a dit : sur leurs nez - à cause des paroles prononcées par leurs langues ?) rapporté par Ahmed dans son « Mousnad » et Abou Dawoud et Tirmidhi dans leurs « Sounnanes ».

 

C’est la raison pour laquelle le musulman, qui jeûne en recherchant le visage (la satisfaction) de son Seigneur le très Haut et en espérant recevoir la promesse d’Allah comme le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

 

(Quiconque jeûne le mois de Ramadan en ayant la foi et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé lui seront pardonnés) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

 

Ce musulman doit toujours se rappeler qu’insulter un musulman fait partie de la débauche, comme il est rapporté dans un hadith du prophète véridique (que les prières et la paix d’Allah soient sur lui), cela signifie la désobéissance aux ordres d’Allah, et la transgression de ses limites ; l’homme est énormément injuste envers lui-même en diminuant la grandeur et la valeur de son âme en ce qui concerne la foi lorsqu’il l’expose à la calomnie, à la malédiction, à l’indécence, et à l’obscénité, alors qu'il ne lui est pas permis de faire cela ; et en reniant aussi les droits de la fraternité qu’Allah a bénie et par laquelle il a décrit les croyants en disant :

 

{Les croyants ne sont que des frères}.

 

Et il doit se rappeler aussi que salir (souiller) les langues avec les saletés de ce mal pendant le jeûne est encore plus détestable, plus réprouvé et son interdiction est plus forte ; c’est la raison pour laquelle le prophète a avertit contre cela par sa parole (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

 

(Le jeûne est une protection ; donc, lorsque l’un d’entre vous jeûne, il ne doit pas tenir des propos obscènes et il ne doit pas crier ; et si une personne l’insulte ou le combat, qu'il dise : « Je jeûne, je jeûne ») rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

 

Et le but recherché est que le musulman qui jeûne se rappelle lui-même qu’il jeûne afin de freiner la montée du mal et qu'il rappelle aussi son frère, peut-être qu'il sera touché par la miséricorde de son Seigneur, il s’abstiendra ainsi du mal qu'il voulait commettre et il arrêtera l’hostilité.

 

Et dans cette parole élevée du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), serviteurs d’Allah, nous comprenons qu’il faut maîtriser l’âme et l’empêcher de répondre au mal par le mal, de même qu'il faut contrôler la langue et l’empêcher de tomber dans l’ignorance, les insultes et la dispute qui engendrent l’hostilité, la haine et la séparation entre les gens.

 

De plus, l’obligation du jeûne est une grande occasion pour s’habituer à fournir cet effort et pour consolider cette purification ; le musulman qui jeûne, maîtrise son âme pendant les journées de ce mois et ses nuits, et il exhorte ses frères à maîtriser leurs âmes en étant doux avec eux et sans les traiter avec rudesse, afin que le jeûne soit une préparation et une provision pour le futur, et une preuve évidente que le jeûne a atteint son but en réalisant la piété.

 

Je cherche refuge auprès d’Allah contre satan le maudit :

 

{O vous qui avez cru ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à vos prédécesseurs. Peut-être serez-vous pieux ! . Un nombre compté de jours.

 

Celui d’entre vous qui est malade ou en voyage, un nombre équivalent d’autres jours. A ceux qui en éprouve une trop grande fatigue (pour vieillesse avancée ou maladie grave et incurable), une compensation consistant à nourrir un miséreux. Celui qui est volontaire pour davantage, c’est encore mieux pour lui. Mais jeûner vous est bien plus préférable si vous saviez}.

 

 

Deuxième sermon

 

Serviteurs d’Allah !

 

 

Jeûner ce mois béni comme Allah et Son prophète le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) l’ont ordonné est comme un message qui a un effet considérable dans les cœurs .

 

Donc, le devoir de la communauté est de présenter ce message à l’Humanité comme étant une preuve évidente de la soumission complète à Allah (qu'il soit exalté) et l’obéissance parfaite à ses ordres et ses interdictions et les faire passer avant tout ce que nous aimons ; et une preuve aussi de la purification des âmes et de leur ascension vers la perfection, de la fermeté de la fraternité et des liens, de la propagation de la compassion réciproque, et de la sympathie entre les gens d’une même communauté.

 

Donc, serviteurs d’Allah, craignez Allah, et faites des efforts pour protéger et sauvegarder ce message jusqu’à qu’il atteigne l’horizon en étant vivant et efficace.

 

 

 

Source :

 

 

http://alharamainsermons.org/

 

Tag(s) : #Discours du vendredi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :