Un des Salaf (les Pieux Prédecesseurs) a dit : 

 

" En effet un serviteur commet un péché grâce auquel il entrera au Paradis, et un autre commet une bonne action à cause de laquelle il entrera en Enfer."

 

On lui demanda : 

 

"Comment cela se peut-il?"

 

Alors il répondit : 

 

"Celui qui a commit le péché, y pense constamment, ce qui fait qu’il craint ce péché, qu’il le regrette, qu’il verse des larmes sur ce péché et qu’il se sent honteux devant son Seigneur -Le Très Haut- à cause de lui (le péché).

 

Il se tient debout devant Allah, malheureux (le cœur brisé) et avec sa tête baissée par humilité.

 

Ce péché est donc plus bénéfique pour lui que d’avoir accompli un grand nombre d’actes d’obéissance, puisque cela lui cause humilité et modestie -ce qui mène au bonheur et au succès du serviteur- au point que ce péché devienne la cause de son entrée au Paradis.

 

Quant à celui qui a accomplit une bonne action, alors il ne la considère pas comme une faveur de (la part de) son Seigneur pour lui.

 

Mais, il devient arrogant et étonné de sa propre personne, disant : "j'ai fais ceci et cela."

 

Donc cela l'augmente encore plus dans son auto-adulation, sa fierté et son arrogance - tel que cela devienne la cause de sa destruction." 

 

 

Source : al-Waabilus-Sayyib minal-Kalimit-Tayyib (p. 15)

copié de el-ilm.net

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

 

Source :

 

http://3ilm.char3i.over-blog.com/

Tag(s) : #Croyance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :