Cette sublime sourate porte plusieurs noms dont chacun recouvre une signification particulière.

 

Or le fait qu’une chose ou un élément soit porteur de plusieurs noms indique le mérite ou la vertu de cette chose et de cet élément.

 

Ainsi Al-Fâtihah est-elle nommée :

 

BUL059 «L’ouverture» ou le prologue du Livre parce que chaque exemplaire imprimé du Noble Coran débute par cette sourate. 

 

BUL059 Elle est aussi désignée comme «La mère du Coran» car le Noble Livre en son intégralité porte sur les éléments significatifs que cette sourate initiale contient.

 

Chacune des significations évoqué par le Coran et exposée en détails dans les versets est contenue dans cette première sourate de manière synthétique.

 

BUL059 Al Fâtihah est encore nommée «Celle qui soulage» parce qu’elle aide le malade à surmonter les maux qui l’accablent.

 

Cette vertu exceptionnelle se trouve corroborée par le récit suivant extrait du recueil des hadiths As Sahîh :

 

«Des compagnons du Prophète صلى الله عليه و سلم     rendirent visite à l’une des tribus arabes, sans recevoir cependant d’elle aucune forme d’hospitalité.


Le plus âgé de la tribu fut peu après victime d’une piqure venimeuse de serpent ou de scorpion que les membres de la tribu ne réussirent à soigner.


Ils se rendirent de ce fait chez les compagnons leur demandant avec insistance de soulager le vieillard.

Les compagnons dirent : «Vous ne nous avez pas offert hospitalité, aussi ne guérissons nous point sans gages (soit : sans compensation financière ou matérielle)».


On leur présenta alors sur le champ un troupeau de moutons.


L’un des compagnons se leva ensuite il lut la Sourate Al-Fâtihah au vieillard, lequel parvint à se redresser peu à peu comme s’il faisait des efforts pour se défaire de liens entravant ses mouvements.


Les Compagnons repartirent avec le troupeau mais refusèrent d’en disposer avant d’en demander la permission expresse du Prophète صلى الله عليه و سلم   .


Ils se présentèrent à lui et lui contèrent l’aventure qu’ils venaient de vivre.


Le Prophète صلى الله عليه و سلمleur dit alors :


«Comment saviez-vous qu’elle (Al-Fâtihah) soulage les maux ?»


Et il صلى الله عليه و سلم ajouta : «Partagez-vous ces moutons, et laissez m’en une part».


Puis il صلى الله عليه و سلمconclut son propos sur ces mots : «C’est pour le Livre d’Allah que vous êtes le plus en droit de mériter rétribution.»


Rapporté par Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما et consigné par al Bukhârî.

 

BUL059 La sourate Al-Fâtihah est encore nommée et cette appellation rejoint d’ailleurs la précédente :

«Celle qui apporte la guérison», car avec la permission d’Allah, sa récitation permet de guérir diverses maladies comme celles qui affectent le cœur et le corps en général.

 

Les formes maladives du cœur que sont les doutes, chimères et suggestions du démon.

 

Elle apaise les souffrances des corps comme le montra la réaction du vieillard, victime d’une piqure venimeuse à sa réaction.

 

BUL059 Elle est aussi nommée : «Les sept que l’on répète».

 

وَلَقَدْ آتَيْنَاكَ سَبْعًا مِّنَ الْمَثَانِي وَالْقُرْآنَ الْعَظِيمَ

 

Sens approximatif du verset :

 

« Nous t’avons certes donné «les sept versets que l’on répété», ainsi que le Coran sublime.» (Al-Hîjr, v. 87.)

 

BUL059 «Les sept versets que l’on répète» désignent la Sourate Al-Fâtihah composée effectivement de sept versets dits «répétés» car leur récitation est réitérée avant chaque inclinaison.

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلمa dit d’elle :

 

«Elle représente les sept versets que l’on répète et le Sublime Coran que j’ai reçu»   

Rapporté par Abî Sa’îd ibn al Mo’allî رضي الله عنه et consigné par al Bukhârî.

 

BUL059 Elle est enfin nommée «La salat», comme rapporté dans le hadith qudsî, ALLAH سبحانه و تعالى s’adressant ici directement au Prophète صلى الله عليه و سلم:

 

«J’ai divisé la salat en deux parties : La première M’est consacrée et la seconde est consacrée à Mon serviteur»  

Rapporté par Muslim extrait du hadith qudsî rapporté par Abî Hourayrah رصي الله عنه.

 

Dans la suite du hadith qudsî, le Tout Puissant explique que la salat désigne la sourate al Fâtihah.

 

Source : extrait du livre « Leçons du Coran et de la Sunna authentique par shaykh Saleh al Fawzân

copié de dawud69sahih.wordpress.com


Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

 

Source :

 

http://3ilm.char3i.over-blog.com/

Tag(s) : #Coran

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :