Question:


Un homme musulman ne jeûnait pas les années précédentes c'est à dire qu'il rompait son jeûne sans excuse. Aujourd'hui, il regrette cela et se repent. Par contre, il ne connait pas le nombre de jours durant lesquels il s'est abstenu de jeûner. Que lui incombe t-il de faire?


Réponse de Sheykh Sâlih Al-Fawzân (Hafidhahoullah):

Jeûner le mois de Ramadhân est le troisième pilier de l'Islâm et il est interdit pour le musulman de le délaisser ou de faire preuve de négligence quant à son accomplissement.

Celui qui a rompu [son jeûne] durant le mois de Ramadhân sans excuse a certes commis un interdit et a délaisser une grande obligation. Il doit par conséquent, revenir à Allah [At-Tawbah], rattraper les jours non jeûnés et s’affranchir d'une expiation pour chaque jours [non jeûnés] [qui se traduit] par nourrir des nécessiteux l'équivalent de la moitié d'un Sa'a de nourriture (environ: 1,5 kg) à cause du retard.

S'il a eu un rapport sexuel durant une journée de Ramadhân, il doit s'affranchir de la grande expiation qui consiste à libérer un esclave; s'il n'en trouve pas, il doit jeûner deux mois consécutifs; s'il ne peut pas, il doit nourrir soixante nécessiteux. Et l'expiation sera réitérée pour chaque jours de Ramadhân durant lesquels il aura eu des rapports sexuels car cet acte est grave.

Si, par contre, il ne connait pas le nombre de jours durant lesquels il s'est abstenu de jeûner, il doit faire un effort pour l'évaluer et faire preuve de précaution autant que possible. S'il ne peut savoir le nombre de jours et ne peut l’évaluer, il devra se repentir, être assidu au jeûne durant le reste de sa vie et multiplier les actes d'obéissance, peut-être qu'Allah lui accordera Son Repentir.

Traduction: www.sounnah-publication.com


Source: Al-Mountaqâ fî Fatâwah Sheykh Sâlih Al-Fawzân, tome 3, pages 84 et 85, question n° 211

Tag(s) : #Jeune
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :