L'aumône de rupture du jeûne comme purification pour le jeûneur

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abdallah Ibn Abbas (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a imposé l'aumône de rupture du jeûne comme purification pour le jeûneur des paroles futiles et grossières et comme nourriture pour les pauvres. Celui qui la donne avant la prière (*) elle est alors une zakat acceptée et celui qui la donne après la prière c'est une aumône parmi les aumônes.


(Rapporté par Abou Daoud n°1609 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(*) La prière dont il est question est la prière du 'id. C'est à dire que la Zakat Al Fitr doit forcément être donnée avant la prière du 'id et il est possible de la donner deux ou trois jours avant le 'id.


D'après Nafi', Abdallah Ibn Omar (qu'Allah les agrée) donnait la zakat al fitr à ceux qui l'acceptaient et elle leur était donnée un jour ou deux avant la rupture du jeûne.


(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1511


D'après Nafi', Abdallah Ibn Omar (qu'Allah les agrée) envoyait la zakat al fitr à celui qui la rassemblait auprès de lui deux jours ou trois avant la rupture du jeûne.


(Rapporté par Malik dans son Mouwata n°684 et authentifié par cheikh Salim Al Hilali dans sa correction du Mouwata)

Remarque:

Ce hadith montre que c'est aux pauvres que doit être donnée la zakat du fitr.

Les savants sont tous d'accord que si elle a été donnée à un pauvre elle a été donnée correctement mais certains savants sont d'avis qu'elle peut être versée dans les 8 catégories mentionné dans le verset n°60 de la sourate Tawba n°9

(voir par exemple Al Darari Al Moudiya de l'imam Chawkani p 275).

Par contre les savants sont tous d'accord que la zakat sur l'argent ou la zakat du fitr (si elle est donné en argent pour les savants qui le permettent) ne doit pas être donnée pour les mosquées.

L'imam Ibn Houbayra (mort en 560) a dit dans Al Ifsah An Ma'ani Al Sihah p 108:

« Les 4 imams et ceux qui les ont suivis sont en consensus sur le fait qu'il n'est pas permis de verser la zakat pour la construction des mosquées et pour les linceuls des morts même si ces actes sont des rapprochements d'Allah car la zakat est spécifique pour les causes qui lui sont attribuées ».

L'imam Abou Oubeid Al Qasim Ibn Salam (mort en 224) dans Kitab Al Amwal p 723:

« En ce qui concerne le fait de payer la dette d'un mort, de payer son linceul, la construction des mosquées, creuser des fleuves et autres parmi les actes de piété, certes Sofiane (*), les gens de l'Iraq et autres parmi les savants sont en consensus sur le fait que ceci n'est pas valable pour la zakat car ceci ne rentre pas dans les 8 catégories ».

(*) Il s'agit de l'imam Sofiane Al Thawri (mort en 161).

Source :

http://www.hadithdujour.com/

Tag(s) : #Jeune
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :