Les châtiments diffèrent en fonction des péchés

Puisque les péchés diffèrent dans leurs degrés et leurs méfaits, leurs châtiments diffèrent en ce bas monde et dans l’au-delà.

Nous en mentionnerons ici, avec l’aide et la permission d’Allah, un ensemble concis et global.

Ainsi, nous disons :

Leur fondement est de deux types :

  • Le délaissement d’un commandement
  • et l’accomplissement d’un interdit.

Et ce sont là les deux péchés par lesquels Allah a éprouvé les pères des djinns et des hommes.

Ces deux types se décomposent entre ce qui est apparent et visible sur les membres, et ce qui est caché et se situe dans le cœur, mais également entre ce qui qui lié au droit d’Allah ou au droit de Ses créatures, même si tout droit de Ses serviteurs englobe Son droit, mais on a nommé cela "Droit des serviteurs", car il est obligatoire de le respecter s’ils le demandent, et cela n’est pas obligatoire s’ils y renoncent.

Ensuite, les péchés se décomposent en quatre catégories :

  • Les péchés ayant trait à la royauté,
  • à Satan,
  • aux bêtes sauvages
  • et aux animaux.

  • Les péchés ayant trait à la royauté consistent à commettre à s’adonner à ce qui ne convient pas des attributs de royauté, comme la grandeur, l’orgueil, l’omnipotence, la domination, l’élévation, la réduction à l’esclavage des créatures, et autres.

En fait également partie l’association au Seigneur qui est de deux types : L’association en Ses Noms et Attributs et le fait d’adopter une autre divinité en dehors de Lui, et l’association dans la relation à Lui, même si cette dernière n’implique pas l’entrée en enfer, mais qu’elle invalide l’œuvre en laquelle on a associé à Allah.

Cette catégorie est la plus grande formes de péchés, dont fait partie le fait de parler d’Allah sans science en ce qui concerne Sa création et Son ordre.

Celui qui compte parmi les adeptes de ces péchés aura contesté Allah dans Sa Seigneurie et Son Royaume, et il Lui aura attribué un égal.

C’est là le plus grand des péchés auprès d’Allah, et aucune œuvre n’est utile pour qui le commet.

  • Les péchés ayant trait à Satan sont ceux qui induisent une ressemblance avec lui dans la jalousie, la transgression, la tromperie, la rancœur, l’imposture, la ruse, le commandement et l’embellissement de la désobéissance à Allah, l’interdiction et l’éloignement du fait de Lui obéir, l’innovation dans Sa religion, et l’appel aux innovations et à l’égarement.

Cette catégorie suit la première dans le méfait, même s’il reste moindre.

  • Les péchés ayant trait aux bêtes féroces sont les péchés de transgression, de violence, d’effusion de sang, d’assaut des faibles et impuissants, dont découlent différentes formes de torts causés à l’homme, ainsi qu’un enhardissement à commettre injustice et transgression.

  • Quant aux péchés ayant trait aux animaux, ils sont semblables à la voracité, l’avidité à satisfaire ses désirs du ventre et du sexe, d’où découlent la fornication, le vol, l’accaparement des biens des orphelins, l’avarice, la pingrerie, la lâcheté, la frayeur, l’inquiétude et autres.

Cette catégorie regroupe l’essentiel des péchés des hommes, en raison de leur incapacité à tomber dans les péchés ayant trait à la royauté et aux bêtes féroces, et par elle ils entrent dans les autres catégories, elle les y amène par les rênes, d’abord aux péchés ayant trait aux bêtes féroces, puis ceux ayant trait à Satan, puis à la contestation de la Seigneurie, puis à l’association dans l’Unicité.

Celui qui médite cela comme il se doit constatera que les péchés constituent un couloir menant au polythéisme, à la mécréance, et la contestation à Allah et Sa Seigneurie.

Péchés et Guérison p.169-171

copié de dawud69sahih.wordpress.com

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Source :

http://3ilm.char3i.over-blog.com/

Tag(s) : #Divers sujets

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :