Question :

Quelle est la différence entre [Al Kafâra] expiation et [Al Fidya] : la compensation ?


Rèponse : 

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh 'Abdullah Ibn Salih Al-Obaylan –(qu’Allah le préserve) répond : Il n’y a pas de différence entre les deux, la personne parle probablement de ce terme qui est employé pour le fait d’avoir couché avec sa femme au cours d’une journée du Ramadan lorsqu’elle utilise l’expression [Al Kafâra] l’expiation. Le fait de commettre un acte de nature à rompre le jeûne alors que la personne à la capacité de jeûner, ceci nécessite une expiation.

[Al Fidya] : la compensation, ce terme est employé pour celui qui ne peut pas jeûner, c'est-à-dire qui ne supporte pas le jeûne mais qui fait un acte de compensation [Al Fidya].

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 16/06/1429 – 19/07/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question :


Une sœur qui s’est convertie à l’Islam aimerait savoir comment doit-on enterrer sa mère qui est mécréante ?

 Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh 'Abdullah Ibn Salih Al-Obaylan –(qu’Allah le préserve) répond : qu’on l’enterre selon le rite musulman ou alors suivant le rite de cette personne décédée (c'est-à-dire si elle est chrétienne, selon le rite chrétien), il n’y a aucun mal à cela car cette mère est non-musulmane et le principal c’est de ne pas l’enterrer dans un cimetière musulman.

 Supplément :

Beaucoup de musulmans sont enterrés dans des cimetières des non-musulmans, est-il possible de déloger le corps du défunt de sa tombe pour le transporter vers un cimetière musulman ?

Sheikh 'Abdullah Ibn Salih Al-Obaylan –(qu’Allah le préserve) répond : oui ceci est admis dans le cas de la personne qui est enfoui depuis peu (c'est-à-dire depuis un an ou deux), on déloge le corps du musulman de la tombe pour le transporter vers un cimetière musulman, mais pas dans le cas ou le défunt y est enterré depuis une très longue période et que le corps est très difficile à extraire. Donc, pour que cet acte ne devienne pas une trop grande charge, il est inutile de déloger le corps.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 16/06/1429 – 19/07/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question :

 Mon mari et moi nous sommes convertis elhamduli Allah vivons en France avec nos enfants, depuis que nous avons eu les enfants, nos parents qui sont non-musulmans vivent dans nos pays respectifs, ils ne les ont pas encore vus et ces derniers nous réclament des photos des enfants afin de les connaître. Ma question est la suivante : pouvons nous leur envoyer des photos des enfants et leur demander de les déchirer après les avoir vus ?


Rèponse : 

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh 'Abdullah Ibn Salih Al-Obaylan –(qu’Allah le préserve) : il n’y a aucun mal à envoyer des photos des enfants, pour que les parents non-musulmans les regardent.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 16/06/1429 – 19/07/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question :


Est-il permis de prier derrière une personne qui dirige la prière en commun et donc imam dans une mosquée, qui autorise le sacrifice (d’un animal) pour un saint (wali) ? Barak Allah oufikoum


Rèponse : 

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh 'Abdullah Ibn Salih Al-Obaylan –(qu’Allah le préserve) répond : Egorger un animal pour un autre qu'Allah est un acte d’associationnisme [Shirk], Allah 'aza oua jal dit : {Dis: "En vérité, ma Salâ, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers.} [S6 - 162].


Et la personne qui a cette croyance et pense que cela est permis, alors elle est considérée comme étant un associateur [Moushrik], et donc, la prière accomplie derrière un moushrik n’est pas permise. Il est permis par contre de prier derrière un pervers [fasiq] parmi les musulmans, c'est-à-dire qu’elle est valable derrière un pervers mais pas derrière une personne qui est un moushrik.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 16/06/1429 – 19/07/2008 Joubail – Arabie Saoudite]



Source :


http://www.dourouss-abdelmalik.com/

Tag(s) : #Questions - Réponses
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :