assalamou 3alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

 

Ce qui suit est une khoutba, avec sa traduction, tirée du site du Chaykh Al-'Outhaymine sur les étapes de la mort, que j'ai utilisé pour Al-Djoumou'a.

 

Serviteurs et servantes d’Allah ! Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allah le Très-Haut en accomplissant ce qu’Il vous a ordonnés et en vous écartant de ce qu’Il vous a interdit, et ce, avec science et clairvoyance.

 

Car certes, la Taqwa est la cause du bonheur et de la réussite dans ce bas-monde et dans l’au-delà. Allah, Glorieux et Majestueux, a dit :

 

 Traduction relative et approchée-

 

« Ô vous qui croyez ! Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allah et parlez avec droiture, afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. »

 

(Sourate 33 versets 70-71)

 

Serviteurs et servantes d’Allah ! Vous avez été créés pour adorer Allah seul sans associé. Adoration qui est basée sur le fait de lui vouer un culte exclusif et sur le fait de suivre le Messager d’Allah -paix et bénédictions d’Allah sur lui-. Donc, adorez-le comme il se doit, et rappelez-vous les bienfaits qu’Il vous a octroyés.

 

Rappelez-vous également votre début et votre fin afin que par cela, vous connaissiez les signes d’Allah, vous Le glorifiez comme il se doit et vous Le reconnaissiez à Sa juste valeur.

 

Vous avez été créés à partir du néant ! Allah, Glorieux et Majestueux a dit :

 

Traduction relative et approchée-

 

 

« Lorsqu’elle remonte à la gorge »

 

 

« Ne s’est-il pas écoulé pour l’homme un laps de temps durant lequel il n’était même pas une chose mentionnable ? »

(Sourate 76 verset 1)

 

Ainsi, les enfants d’Adam, avant la création d’Adam, n’étaient même pas une chose mentionnable. Chacun d’entre nous n’était même pas une chose mentionnable avant que sa mère ne le porte ! Par exemple, celui qui a vingt ans n’était même pas une chose mentionnable vingt-deux ans auparavant, et ainsi de suite.

 

Rappelez-vous votre début et votre fin ! Allah a créé Adam à partir d’argile, puis Il tira sa descendance d’une goutte d’eau vile (le sperme), puis Il leur donna leur forme parfaite dans le ventre de leur mère et Il leur insuffla de Son Esprit.

 

Et le fœtus passe par quatre étapes dans le ventre de sa mère : pendant quarante jours, il est une goutte de sperme ; ensuite, pendant quarante jours, il est une adhérence ; puis, pendant quarante jours, il est un embryon.

 

Cela fait cent vingt jours, quatre mois complets durant lesquels il n’a pas d’âme.

 

Par la suite, Allah envoie un ange, qui lui insuffle son âme, et qui lui écrit sa subsistance, le terme de sa vie, ses actes et s’il sera malheureux ou heureux.

 

Ensuite, il reste dans le ventre de sa mère aussi longtemps qu’Allah le veut. Puis Allah, le Très-Haut, l’en fait sortir pour le monde des œuvres et des acquisitions. Il y restera aussi longtemps qu’Allah le veut. Enfin, il mourra pour se diriger vers la demeure des rétributions.

 

Si la personne meurt, ses œuvres sont interrompues, à part dans trois choses : une aumône continue, une science dont les gens tirent profit ou un enfant pieux qui invoque pour lui.

 

Donc, la personne reste dans la troisième demeure, le Barzakh jusqu’au jour de la Résurrection, le jour où les gens quitteront leur tombe pour la rencontre avec le Seigneur des univers, corps et pieds nus, le regard fixe, se taisant par peur et humilité. Les mécréants diront : « Ceci est un jour bouleversant ! »

 

Donc, la personne est dans le ventre de sa mère, puis dans la vie présente, ensuite dans le Barzakh et par la suite dans l’au-delà ! Quatre passages ! Nous demandons à Allah qu’Il nous rende heureux dans ces différents passages, Il est certes Capable de tout !

 

Musulmans et musulmanes ! Lorsque l’enfant d’Adam passe de la vie présente à l’au-delà, il traverse trois étapes, qu’Allah, Glorieux et Majestueux, a expliqué dans Son Livre, à la fin de la sourate Al-Waqi’a, dans Sa parole :

 

Traduction relative et approchée-

 

C'est-à-dire, lorsque l’âme remonte à la gorge, en remontant de la partie inférieure du corps à sa partie supérieur.

 

« et qu’à ce moment là vous regardez, et que Nous sommes plus proche de lui que vous [qui l’entourez] mais vous ne [le] voyez point. Pourquoi donc, si vous croyez que vous n’avez pas de compte à rendre, ne la faites-vous pas revenir [cette âme], si vous êtes véridiques ? »

 

 

Par Allah, personne ne peut faire revenir l’âme si elle remonte à la gorge, même s’il est très fort ou un grand médecin, l’âme ne reviendra jamais si elle est remontée à la gorge.

 

 

Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde à tous une bonne fin !

 

« Si celui-ci est du nombre des rapprochés d’Allah, alors [il aura] du repos, de la grâce et un jardin de délices. Et s’il est du nombre des gens de la droite, il sera [accueilli par ces mots] : « Salâm (Paix à toi) » de la part des gens de la droite.

 

Et s’il est de ceux qui avaient traité de mensonge [la résurrection] et s’étaient égarés, alors, il sera installé dans une eau bouillante, et il brûlera dans la Fournaise.

 

C’est cela la pleine certitude.

 

Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand ! »

 

(Sourate 27 versets 83-96)

 

Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a aussi expliqué en détail ce qu’il se passe lors de la mort et dans la tombe. Al-Bara Ibn ’Azib -qu’Allah l’agrée- a dit :

 

« Nous étions à l’enterrement d’un homme parmi les Ansars au Baqi’. Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- vint à nous Il s’assit et nous nous assîmes autour de lui. Nous avions l’impression d’avoir des oiseaux sur nos têtes.

 

Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- tenait une baguette dans sa main avec laquelle il creusait le sol.

 

Il leva alors la tête et dit : « Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe ! Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe ! Je cherche refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe ! »

 

Puis il dit : « Au moment où le croyant se sépare de ce bas monde et se dirige vers l’au-delà, des anges aux visages clairs comme le soleil descendent avec un linceul et un parfum du Paradis et s’installent à la limite de son champ visuel. Puis l’ange de la mort vient, s’assoit près de sa tête et dit : « Ô âme heureuse, sors vers le pardon et la satisfaction d’Allah ! » Elle sortira alors comme de l’eau qui coule d’un réservoir. L’ange de la mort la recueillera et les autres anges ne la lui laisseront pas un seul instant ; ils la prendront dans le linceul puis la parfumeront.

 

Elle en sortira avec la meilleure odeur de musc qui ait existé sur terre. Ils monteront avec cette âme aux cieux, les portes des cieux lui seront ouvertes. Les anges de chaque ciel l’accompagneront jusqu’au ciel suivant.

 

Il en sera de même pour les autres cieux. A chaque fois qu’ils passeront à côté d’un groupe d’anges, ces anges diront : « Quelle est cette bonne âme ? » Ils répondront : « C’est untel fils d’untel. » en le nommant par le plus beau des noms qu’il avait dans ce bas monde. Jusqu’à ce qu’elle arrive au septième ciel. »

 

 

Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes ! Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes ! Ô Allah, fais qu’il en soit de même pour nos âmes !

 

 

Puis le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- dit dans le hadith :

 

« Allah, Glorieux et Majestueux, dira : « Inscrivez sur le registre de mon serviteur le ’Illiyne (l’endroit le plus haut et le plus noble au Paradis), ensuite ramenez-le sur terre. C’est de la terre que Je les ai créés, et c’est à elle que Je les renvoie et c’est d’elle que je les ferai sortir une autre fois. » Son âme sera alors remise dans son corps et deux anges viendront, s’assiéront à côté de lui et lui diront : « Qui est ton Seigneur ? » Il répondra : « Mon Seigneur est Allah. » Ils diront encore : « Quelle est ta religion ? »

 

Il répondra : « Ma religion est l’Islam. » Ils lui demanderont : « Quel est cet homme qui a été envoyé parmi vous ? » Il répondra : « C’est le Messager d’Allah. » Alors une voix se fera entendre du ciel : « Mon serviteur a dit vrai ! Apprêtez-lui un lit du paradis et ouvrez lui une porte vers le Paradis. » Alors, une brise du souffle du Paradis ainsi que son parfum lui parviendront et on lui élargira sa tombe jusqu’à la limite de son champ visuel.

 

C’est alors qu’un homme ayant un beau visage, bien habillé et bien parfumé se présentera à lui et lui dira : « Réjouis-toi car tu auras tout ce qui te plait ! Voici venu le jour qui t’a été promis ! » Il lui dira : « Qui es-tu ? Ton visage est un visage qui présage le bien. » Il lui répondra : « Je suis ta bonne œuvre. » Il dira alors : « Ô mon Seigneur ! Fais sonner l’Heure (de la Résurrection) afin que je retourne auprès de ma famille et de mes biens ! »

 

Puis le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- dit dans le reste du hadith :

 

« Quant au mécréant, au moment où il se séparera de ce bas monde et se dirigera vers l’au-delà, des anges aux visages sombres descendront du ciel avec un linceul de feu et un parfum de l’enfer et se positionneront à la limite de son champ visuel.

 

Alors, l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et dira : « Ô âme affreuse ! Sors vers le mécontentement et la colère d’Allah ! » Son âme se dispersera dans tout son corps et il la tirera comme on tire la broche de la laine trempée. Après, que l’ange de la mort l’ait recueilli, les autres anges ne la lui laisseront pas un seul instant. Ils la prendront et la mettront dans le linceul de feu et le parfum de l’enfer. Elle en sortira en dégageant l’odeur du cadavre la plus mauvaise qui ait existé sur terre. »

 

 

Ö Allah, préserve-nous de cela ! Ö Allah, préserve-nous de cela ! Ö Allah, préserve-nous de cela ! Ô Allah préserve nous notre religion ! Fais que nous restions sur notre religion jusqu’à ce que l’on Te rencontre Ô Seigneur des univers !

 

Revenons-en au hadith : « Les anges monteront avec l’âme de ce mécréant vers le ciel. A chaque fois qu’ils passeront à côté d’un groupe d’anges, ces anges diront : « Quelle est cette âme affreuse ? »

 

Ils répondront : « C’est untel fils d’untel. » en le nommant par le plus laid des noms qu’il avait dans ce bas monde. Jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel de ce bas-monde. Ils demanderont qu’on lui ouvre la porte, mais on ne lui ouvrira pas. Puis le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- récita :

 

 

Traduction relative et approchée-

 

 

« les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n’entreront au Paradis que quand le chameau passera à travers le chas de l’aiguille. »

 

(Sourate 7 verset 40)

 

Son âme sera alors remise dans son corps et deux anges viendront, s’assiéront à côté de lui et lui diront : « Qui est ton Seigneur ? » Il répondra : « Heu... Heu... Je ne sais pas. »

 

 

Ils diront encore : « Quelle est ta religion ? » Il répondra : « Heu… Heu... Je ne sais pas. » Ils lui demanderont : « Quel est cet homme qui a été envoyé parmi vous ? » Il répondra : « Heu… Heu... Je ne sais pas. »

 

Alors une voix se fera entendre du ciel : « Mon serviteur a dénié (l’Islam) ! Préparez-lui un lit de l’enfer et ouvrez-lui une porte vers l’enfer. » Alors, la chaleur de l’enfer et son souffle brulant lui parviendront et on lui resserrera sa tombe jusqu’à ce que ses côtes se brisent.

 

 

C’est alors qu’un homme ayant un visage laid, mal habillé et dégageant une mauvaise odeur se présentera à lui et lui dira : « Réjouis-toi de ce qui va t’affliger ! Voici venu le jour qui t’a été promis ! » Il lui dira : « Qui es-tu ? Ton visage est un visage qui présage le mal. » Il lui répondra : « Je suis ta mauvaise œuvre. » Il dira alors : « Ô mon Seigneur ! Ne fais pas sonner l’Heure (de la Résurrection)! »

 

Il dira cela car il lui a été annoncé, qu’Allah nous en préserve, ce qui l’afflige.

 

 

Et dans les deux Sahihs, selon Anas Ibn Malik -qu’Allah l’agrée- qui rapporte que le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit :

 

« Quand le mort est mis dans sa tombe et que ses proches s’en vont, il entend le bruit de leurs pas. Un ange viendra à lui et l’assiéra. » Puis il cita le hadith et il y a dedans : « (On lui ouvrira une issue donnant sur l’enfer […]) et on lui dira : « Regarde ton siège en enfer, Allah te l’a échangé par un siège au Paradis. » Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- dit : « Il les verra tous deux. »

 

Serviteurs et servantes d’Allah ! Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allah le Très-Haut. Et préparez vous de la meilleure manière pour cet événement ! Cherchez refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe, car certes, votre Prophète Mouhammad -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a cherché refuge auprès d’Allah contre le châtiment de la tombe à trois reprises.

 

 

Il était d’ailleurs dans ses habitudes quand il invoquait, d’invoquer à trois reprises !

 

 

 

Source :

 

 

http://www.fourqane.fr/forum

Tag(s) : #Discours du vendredi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :